Tout le monde peut danser !

Vendredi 13 juin, Uzerche accueillera un spectacle de danse mettant en scène danseurs et musiciens professionnels et des personnes handicapées. Outre la création artistique, cette création est une véritable aventure humaine né de la rencontre d'une chorégraphe et des éducateurs de l'A.R.E.H.A.


De l’atelier pédagogique pour handicapés  au spectacle professionnel
Marie-Laure BEDEL-TARNEAUD, chorégraphe de la Compagnie Arabesque dispense depuis plusieurs années, des ateliers de danse contemporaine avec les pensionnaires handicapés adultes mentaux de l’A.R.E.H.A (Association pour la Rééducation et l’Éducation des Handicapés Adultes) de Bellac. Ces ateliers ont été l’occasion de réels échanges, et pour les résidents une occasion de s’exprimer à travers la danse et la musique. À la suite de cette expérience positive une création chorégraphique et musicale a vu le jour : « Aladin et la lampe magique ». C’est conjointement que la compagnie Arabesque et l’A.R.E.H.A ont créé ce spectacle. Pas à pas, geste après geste, les résidents sont devenus des artistes à part entière et c’est le souhait de la compagnie Arabesque de montrer cette spontanéité et cette fraîcheur qui se détachent des spectacles professionnels.
Comme tous les contes ce spectacle est marqué par une symbolique forte. Les danseurs et les handicapés expriment des thèmes philosophiques comme l’angoisse, le pouvoir, la tentation, mais aussi l’espoir, l’amour et le partage dans un moment ludique, enchanteur et poétique. La lampe magique éveille les esprits et démontre que la différence n’existe que dans le regard. Une expérience riche d’émotion pour tout public.

Tout le monde peut danser
Au départ de cette aventure Marie-Laure Bedel-Tarneaud n’avait pas imaginé que ce qui était alors un atelier,  donnerait lieu à la création d’un spectacle. Pourtant très vite la chorégraphe a compris le potentiel de ses élevés : « Avec mon expérience de la danse j’ai vite senti que le potentiel que pouvait représenter le mouvement pour ces personnes. Elles sont très sensibles à la musique, qui leur inspire une vibration qu’elles ont envie de prolonger par le geste. Ajoutée à cela la qualité des échanges avec elles, l’idée du spectacle a germé. » Car oui Marie-Laure Bedel-Tarneaud l’affirme « tout le monde peut danser ».
Depuis les résidents de l’AEREHA sont fières d’avoir participé à un tel projet et de se produire en spectacle, tel des professionnels. Au-delà de l’aspect artistique, la danse leur a également beaucoup apporté dans leurs quotidiens et notamment en terme de motricité.

Une aventure humaine et artistique
Aladin et la lampe magique et une réelle création artistique qui a mobilisé une troupe composée de musiciens professionnels mais aussi de techniciens pour une création lumière, de la plasticienne Radmila Dapic, et encore du compositeur Arnaud Dumond. Ce spectacle  a été voulu ludique, enchanteur et marqué par une symbolique forte qui conjugue aventures humaine et artistique.  Résolument contemporain, il touche les fibres émotionnelles sans jamais sombrer dans la sensiblerie. Aladin et la lampe magique permet aux spectateurs d'avoir un nouveau regard sur l'autre, car l'on n'est pas nécessairement dans le monde du handicap, mais dans celui de l’autre avec toutes ses différences. Ce spectacle comme beaucoup d'autres tend à démontrer que la différence n'existe que dans le regard et que la prouesse physique n'est qu'une affaire d'échelle.

Au final le travail surprenant est d'une grande netteté, les danseurs professionnels et amateurs portent et sont portés. La lampe ne manquera pas d'inspirer le public et certainement de leur proposé une double lecture artistique et humaine. 

UZERCHE
13 juin -  21h
La Papeterie - "Halle Huguenot"

Tarif 8 € / réduit 5 €
Gratuit - de 14 ans
Billetterie sur place

05 55 73 17 00
uzerche@uzerche.fr

Les Puces de Pentecôte


Aladin et la lampe Magique

Vendredi 13 juin, Uzerche accueillera un spectacle étonnant, une création mettant en scène danseurs professionnels et personnes handicapées. "Aladin et la lampe magique" est une véritable œuvre artistique née d'une aventure humaine remarquable.

Marie-Laure BEDEL-TARNEAUD, chorégraphe de la Cie Arabesque dispense depuis plusieurs années des ateliers de danse contemporaine avec les pensionnaires handicapés adultes mentaux de l’A.R.E.H.A (Association pour la Rééducation et l’Éducation des Handicapés Adultes) de Bellac. Ces ateliers sont pour les résidents une occasion de s’exprimer à travers la danse et la musique. Donnant suite à cette expérience positive, une création chorégraphique et musicale, créée conjointement par la Cie Arabesque et l’A.R.E.H.A voit le jour : « Aladin et la lampe magique ».

Pas à pas, geste après geste, les résidents sont devenus des artistes à part entière… Volonté de la Cie Arabesque, le spectacle, marqué par une symbolique forte, montre une spontanéité et une fraîcheur qui se détachent des spectacles professionnels. Exprimant des thèmes allant de l’angoisse au pouvoir et à la tentation, les danseurs et les handicapés expriment également l’espoir, l’amour et le partage dans un moment ludique, enchanteur et poétique.
La lampe magique éveille les esprits et prouve que la différence n’existe que dans le regard. Une expérience riche d’émotion, pour tout public.

Projet théâtral participatif


Concert du Chœur du Pays de Tulle

Vendredi 23 mai à 20h30 le Chœur du Pays de Tulle proposera un concert en l’abbatiale Saint Pierre.


Le programme 2014 est construit autour du Miserere de Gregorio Allegri (1582-1652) avec pour projet de fédérer les deux chœurs existants de l'association. Chemin faisant ces deux formations ont fini par fusionner et donner le nouveau chœur dirigé par Jacques Baudoin.  

Le programme 2014 a été conçu de façon unitaire sous forme d'un concert/spectacle, le lien entre les différentes pièces étant assuré par les instrumentistes. Trois visions du Miserere (psaume 50) seront inscrites au programme avec le plus célèbre, celui d'Allegri dont la légende voulait qu'au XVIIe siècle quiconque le reproduirait ou le diffuserait  hors de la chapelle Sixtine pour laquelle il fut écrit, serait puni d'excommunication ! La forme relativement simple de cette pièce baroque permettait aux interprètes de se laisser aller à improviser des ornementations très riches. Il semblerait que ce soit Félix Mendelssohn qui ait« figé » celle que nous entendrons ce soir avec les fameux contre Ut de la soprano.

Deux autres Miserere plus modestes écrits récemment, seront présentés :
- l'un écrit sur l'incipit du texte en 2014 par Jacques Baudoin, pour la formation actuelle du chœur,
- l'autre écrit en 2008 par Pärt Uusberg, compositeur estonien né en 1986 sur les deux premiers versets.

Un large extrait des pièces composant le Livre vermeil de Montserat encadreront les Miserere un peu comme à leur usage originel où elles ponctuaient la journée des pèlerins et les offices religieux.

Programme de la soirée

Laudemus Virginem
Stella splendens
Miserere : Jacques Baudoin
Los set gotxs recomptarem
Gloria laus (choeur d'hommes)
Miserere : Gregorio Allegri
Inperayritz
Maria matrem
Miserere : ärt Uusberg
Ad mortem festinamus

audemus Virginem

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook