Exposition : "Covid oblige !"

 


Les Mardis d'Uzerche : Pierre-Paul Danzin


Mardi 25 août • 21 h • Cour Jean Jaurès (Auditorium Sophie Dessus en cas de pluie) • Tout public • Durée : 1 h 15 • Chanson française.

Dans la lignée de Leprest ou Ferrer, Pierre-Paul Danzin, plein de lucidité et de colère contenue, nous livre le baume de sa tendresse le temps d’un concert dans la plus pure tradition des paroliers français.
Danzin, c’est une voix légèrement rocailleuse, habitée et mélodique. C’est une écriture poétique, ciselée et précise, digne de Leprest ou Nougaro. Ce sont des mélodies généreuses que l’on retient et qu’on entonne en chœur naturellement. Les mots sonnent, résonnent et racontent des histoires de gens qui traversent la vie quotidienne. Il porte un regard humaniste, attentif, tendre, parfois corrosif sur le monde d’aujourd’hui. Des guitares, un ukulélé, une clarinette, une flûte, un accordéon, une contrebasse, et une batterie. C’est ailleurs qu’il emmène son public, pour des chansons qui sont de véritables voyages, qui ne dureront que le temps d’un spectacle…



Les Mardis d'Uzerche : Amor

Mardi 18 août - 21 h 30 • Cour Jean Jaurès • Tout public • Durée : 30 minutes • Tango enflammé.
Satire explosive de la vie conjugale, pour ce duo tout feu tout flamme qui propose un cocktail explosif, mêlant tango argentin, musique et art du feu… Après de nombreuses années de mariage, le temps a fait son œuvre, et aujourd’hui, les nerfs à vif, ils sont prêts à s’étriper. La tendresse a laissé place à la cruauté et la violence ; tout est prétexte à s’enflammer. À proprement parler d’ailleurs : tout prend feu ! Faire la cuisine, laver le linge, passer l’aspirateur… le train-train quotidien se retrouve ainsi au centre d’une grande corrida domestique et fantasque. Flammèches, fumées et étincelles colorées rehaussent la banalité de la situation en un réel feu d’artifice.
Un spectacle sauvage et rock’n’roll, duel entre deux êtres qui s’aiment, mais qui se posent désormais  la question : “Amor” ou… “À mort” ?!



Les Mardis d'Uzerche : La tempête

Par le Festival de la Luzège en Corrèze • Mardi 11 août • 21 h • Cour Jean Jaurès (Salle polyvalente en cas de pluie) • Tout public • Durée : 1 h 15 • Théâtre.
L’équipe de la Luzège croise à nouveau la route de William Shakespeare, dans cette adaptation de sa dernière pièce, ou la légèreté, l’humour et l’imaginaire nous emportent dans un univers fantastique.
Détrôné de son duché de Milan par son frère, et condamné à l’exil, Prospero vit maintenant avec sa fille sur une ile déserte. Mais, quand passe un bateau transportant les nobles responsables de cette trahison, le duc déchu tient sa vengeance. À l’aide d’Ariel, un esprit magique capable de tous les tours et de toutes les illusions, Prospero provoque un naufrage et va plonger les malheureux dans son monde composé de fantômes, de monstres et de tours de magie. Cette histoire fait la part belle à l’imaginaire, et, plus que jamais chez Shakespeare, plonge le spectateur dans les tréfonds des passions humaines.



Pétanque, été 2020


Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook