Pour recevoir par mail, chaque semaine, toute l’actualité uzerchoise :

Chaude ambiance aux Mardis d'Uzerche avec le clown Frigo !

Pour sa dernière date de juillet, le festival des Mardis d'Uzerche avait programmé hier soir le clown Frigo : avec une ambiance joyeuse et un public hilare, tous les ingrédients d'une soirée réussie étaient réunis.
Est-ce du lard ou du cochon ? Est-il sympathique, ou extrêmement caustique ? Là est la question avec ce drôle de clown au nez noir, sorti de nulle part qui amuse son public entre un parapluie, un porte-manteau et… un frigo, forcément. La mayonnaise avec l'auditoire prend vite, très vite. Les gags s'enchaînent, les enfants rient, et leurs parents encore plus. Se jouant sur scène de la tendre naïveté des bouts de choux présents, Frigo se met leurs parents dans la poche. Un concert déjanté, des tours de magie loufoques, un doudou d'enfant otage d'une tapette à souris géante et une grande complicité avec le public font de cette soirée un temps fort qui marquera les Uzerchois et touristes de passage dans la Perle du Limousin, au même titre que chacune des dates proposées, chaque mardi de l'été à 21h, gratuitement, dans le cadre du festival des Mardis d'Uzerche.
Prochain rendez-vous dans un registre différent mardi 1er août dans le centre ancien d'Uzerche, avec la Luzège en Corrèze et son Médecin malgré lui. À ne pas manquer, assurément.


Le clown Frigo a enchanté le public des Mardis d'Uzerche.

 


Jours de fête 2017

Merci à Corrèze Télévision pour ce reportage qui revient en 5 minutes sur la folle journée de Jours de fête 2017.


Auditorium Sophie Dessus : point d’étape

Le chantier de l’Auditorium Sophie Dessus, dont la première pierre a été posée symboliquement le 3 mars dernier, un an jour pour jour après le décès de celle qui lui a donné son nom, est lancé. 
Impressionnants, ce sont dans un premier temps les travaux de démolition qui ont marqué les mois d’avril et de mai : désamiantage de l’ensemble de la toiture pour commencer, puis démolition des éléments structurels n’ayant pas d’intérêt historique. Si le projet global est désormais connu de la plupart des Uzerchois, l’étape de démolition nécessaire à la réalisation de l’Auditorium Sophie Dessus a pu surprendre par son ampleur. À ce titre, la partie supérieure de l’ancien moulin composée de blocs béton a été arasée, offrant ainsi une nouvelle perspective sur le clocher de la ville ancienne depuis l’entrée de la Salle de la Machine. Les éléments en pierre, porteurs de cette histoire industrielle si précieuse, ont eux été conservés quand leur état le permettait. C’est ainsi qu’un des pignons en pierre, fragilisé, sera rebâti.


Côté place, une fois la bâche présentant le projet définitif démontée, l’impression de vide a été grande, tant l’habillage temporaire de cette façade avait su trouver sa place au cœur de l’écoquartier. Si les murs périphériques ont été conservés, les murs intérieurs ont été rasés également, permettant ainsi la création d’un auditorium d’un seul tenant sur l’ensemble de la largeur des deux anciens bâtiments parallèles.
Ces travaux ont aussi été l’occasion de repenser la circulation de la place de la Papeterie, et notamment l’accès à la Poste, en déplaçant le mobilier déjà présent : cet aménagement offre ainsi une surface de terrasse plus importante aux commerces de bouche installés, tout en en sécurisant les accès. Une palissade de protection du chantier a également été montée, afin d’offrir aux manifestations estivales de la Papeterie un cadre plus agréable et une sécurisation optimale.

Vincent Rigau-Jourjon, Chef de projet culturel
 Qui dit Auditorium, dit politique et programmation culturelle : c’est donc pour écrire celle-ci et organiser les premières années de la programmation de ce futur étendard culturel corrézien que Vincent Rigau-Jourjon, Attaché de conservation du patrimoine au département a été mis à disposition de la commune à temps partiel en tant que Chef de projet culturel et artistique. Fort de son expérience dans le milieu artistique et culturel, notamment au musée du président Jacques Chirac à Sarran et au Château de Sédières, et d’un important réseau professionnel, nul doute que Vincent Rigau saura contribuer à donner ses lettres de noblesse à la Papeterie. Véritable cheville ouvrière culturelle du quartier, il en assurera la cohésion et la pertinence pour le faire rayonner au niveau régional.


Travaux du Puy des Fourches

Un grand chantier de prélèvement et de traitement des eaux de la Vézère est actuellement mené par le Syndicat du Puy des Fourches, auquel adhère la ville d’Uzerche. 
Celui-ci résoudra à terme les problèmes de ressources en eau récurrents, notamment en période d’étiage. Les travaux de l’année 2016 ont concerné la réalisation d’une passe à poissons et de la prise d’eau aux Carderies, ainsi que la création de chemins d’accès et de terrassements. La digue et le viaduc ont également été rénovés.
Pour 2017, un château d’eau composé de 2 réservoirs de 2.500 m chacun est en cours d’édification à Seilhac. Les canalisations reliant les Carderies au château d’eau de Seilhac seront aussi posées (14,7 km). Celles qui relient les Carderies au château d’eau de Fargeas à Uzerche ont été mises en place début 2017 (1,8 km). La station de production d’eau potable et de prise d’eau des Carderies sera édifiée dès l’automne 2017.
L’ensemble de ces travaux, dont le montant est de 27 millions d’euros, est financé par l’Agence de l’eau Adour Garonne, le Conseil Départemental, et le Syndicat du Puy des Fourches. Ils permettront aux foyers du bassin de Tulle une distribution de l’eau potable dans des conditions optimales à l’automne 2019, sans incidence sur le prix de l’eau pour les Uzerchois.


Les enfants et leurs parents fêtent les APS à Uzerche !

Le 16 juin, l'école des Buges a proposé aux enfants et à leurs parents de participer à la Fête des APS.
À cette occasion, une partie des travaux réalisés par les enfants au cours de l'année, durant les Activités périscolaires​ (organisées, chaque semaine, tous les mardi et jeudi après-midi)​, ont été présentés. Les visiteurs ont donc pu apprécier les créations de mosaïques, d'herbiers, de temples et de jeux de société sur le thème de la mythologie. L'activité théâtre, et ses décors réalisés à base d'objets de récupération, étaient également à l'honneur. Chaque année, la ville d'Uzerche propose une large palette d'activités dans le cadre de l'aménagement des rythmes scolaires et de la semaine de cinq jours : l'année écoulée aura ainsi permis aux enfants de participer à des ateliers de zumba, de tir à l’arc, de jeux collectifs, cirque, tchoukball ou encore éveil musical.
​La prise en charge de ces activités ​a représenté pour l'année scolaire 2016-2017 un coût de​ l'ordre de 30 000,00 € ​dont la moitié est directement supportée par le seul budget communal. Elles sont animées par ​différents acteurs du territoire : ​​associations ​et/ou entreprises ​locales, ou encore par le personnel de la commune.
​Après avoir ​rappel​é qu'aucune participation financière n'est demandée aux familles​, ​Jean-Paul Grador, maire de la commune ​précise que "les activités périscolaires ont ​certes, ​un coût réel pour Uzerche, mais face à cette dépense, c'est bien l'égalité d'accès aux loisirs, l'ouverture culturelle et d'esprit, et le respect des rythmes biologiques des enfants qui sont privilégiés".
C'est ainsi que les élus de la ville, en concertation avec le personnel éducatif, ont décidé de les maintenir à la rentrée prochaine.


Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook