Une école ouverte aux parents allophones

C’est aux côtés de Mme Emmanuelle Bedou, principale du collège Gaucelm Faïdit d’Uzerche, que Jean-Paul Grador, maire d’Uzerche, a reçu les familles allophones de la commune et du canton d’Uzerche pour un temps d’information, d’échanges et de convivialité.
Dans le cadre du dispositif national OEPRE (Ouvrir l’École aux Parents pour la Réussite des Enfants) auquel participe le collège u erchois, les familles issues de l’immigration bénéficient d’un accueil et d’un suivi personnalisé destiné à favoriser leur insertion dans la vie et la culture française. Pour officialiser cet accueil et amorcer la levée du barrage de la langue, ces parents d’enfants scolarisés sur le canton d’Uzerche ont donc été reçus en mairie par l’édile de la commune. À cette occasion, mesdames des Champs de Verneix, proviseur vie scolaire représentante de la rectrice, Charpentier, coordinatrice académique en charge de la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés pour le rectorat de Limoges, et Bedou ont insisté sur l’ouverture des établissements scolaires aux familles : celles-ci sont donc conviées à y suivre des cours de français dont l’objectif premier est de leur faire comprendre le fonctionnement de l’école en France, de la maternelle ou lycée, mais aussi de leur permettre de communiquer oralement et par écrit avec l’institution scolaire. Pour ce faire, un soutien administratif  a été mis en place et prochainement des visites seront organisées par le collège afin que ces parents s’imprègnent de la culture française et favorisent ainsi la réussite de leurs enfants par leur implication personnelle.
Pour Mme Bedou, l’école, qu’elle soit maternelle, primaire ou secondaire, « est aussi votre maison. Elle assure un service public d’éducation. À ce titre, elle est donc à votre service, et il ne faut en aucun cas, avoir peur d’y venir ».
Étaient également présents à ce temps d’échange Émilie Briet et Jérémy Rigaud, professeurs au collège et référents du dispositif OEPRE pour l’établissement uzerchois et qui assureront principalement les cours, ainsi que des bénévoles des associations Vents d’ailleurs et Chemins singuliers, qui œuvrent également à l’intégration des populations nouvelles à Uzerche et dans ses alentours.


Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook