Pour recevoir par mail, chaque semaine, toute l’actualité uzerchoise :

Marie Lafarge de retour en terre uzerchoise, devant une salle comble

Les Uzerchois se sont déplacés en masse samedi soir à l'occasion de la soirée spéciale Marie Lafarge.
Le film dormait dans un grenier depuis 1938, date de son avant-première à Brive. Grâce à la perspicacité de Marc Wilmart et Patrick Malefond, fondateur et chargé de mission à la Cinémathèque du Limousin, celui-ci a retrouvé le chemin du grand écran. C'est en effet toute une soirée spéciale autour de la célèbre affaire Lafarge, qui fit tant parler dans les chics salons parisiens et à travers tout l'hexagone en 1840, qui était proposée samedi soir à Uzerche au Cinéma Louis Jouvet qui affichait complet pour l'occasion. En ouverture de soirée, et afin de rappeler les faits, un reportage réalisé par France 3 Limousin a été présenté. Puis, à l'issue de la projection du film de 1938 de Pierre Chenal, ce sont Philippe Grandcoing, historien et coauteur d’un ouvrage sur les grandes affaires criminelles du Limousin, Michel Gache, Président de l’association Marie Cappelle-Lafarge et Marc Wilmart, Président de la Cinémathèque du Limousin qui ont répondu aux questions du public et apporté un éclairage supplémentaire sur cette tragédie, pour laquelle la culpabilité de l'accusée plane toujours… près de 180 ans après les faits.
Persuadée de l'innocence de l'accusée et ayant relevé de nombreuses irrégularités dans le procès, l’association Marie Cappelle-Lafarge a d'ailleurs déposé un pourvoi en cassation, actuellement en cours d'étude.




Le Cinéma Louis Jouvet affichait complet samedi soir à l'occasion de la soirée spéciale Marie Lafarge.

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook