Pour recevoir par mail, chaque semaine, toute l’actualité uzerchoise :

Une belle reconnaissance pour Hervé Koubi et sa compagnie


Le chorégraphe Hervé Koubi a reçu des mains de Brigitte Lefèvre, ancienne directrice de la danse à l’Opéra national de Paris, la Croix de chevalier des Arts et des Lettres. Cette cérémonie s’est déroulée à Uzerche, une ville chère à la Compagnie Hervé Koubi, sous les yeux de Sophie Dessus, Députée-maire, des danseurs de la troupe et de nombreux amis.


Hervé Koubi a connu un parcours singulier. Né à Cannes, d’origine algérienne, diplômé en 2002 du titre de docteur en pharmacie/pharmacien biologiste, il a mené en parallèle sa carrière de danseur-chorégraphe et d’étudiant à la Faculté d’Aix-Marseille. Il commence la danse à Mouans-Sartoux, poursuit sa formation au Centre international de danse Rosella Hightower de Cannes, puis à l’Opéra de Marseille, et travaille ensuite avec de multiples chorégraphes à Nantes, Caen ou encore Bruxelles.
Au début des années 2000, souhaitant explorer le champ des musiques traditionnelles du Massif central, il s’installe à Brive où il fonde la Compagnie Hervé Koubi. Il y crée son premier projet, Le Golem, et à partir de 2001collabore avec Guillaume Gabriel sur l’ensemble de ses créations. Depuis 2010, il travaille avec une équipe de douze danseurs algériens et burkinabés, aujourd’hui tous résidents français, pour un parcours jalonné de plusieurs créations : El Din (2010-2011), Ce que le jour doit à la nuit (2013), Le rêve de Léa (2014, pour le jeune public), Des hommes qui dansent (2014), Les nuits barbares (2015), Les premiers matins du monde (2016).
La compagnie Hervé Koubi entretient une relation particulière avec Uzerche, puisqu’elle y a donné de nombreux spectacles et a même été accueillie en résidence d’artistes à l'été 2015. Et c'est donc sur une proposition de Sophie Dessus que la ministre de la Culture a nommé Hervé Koubi chevalier des Arts et des Lettres, en reconnaissance du travail que ce dernier a accompli en faveur de l’art chorégraphique depuis une quinzaine d’années.

Brigitte Lefèvre, Hervé Koubi et Sophie Dessus
Lors de la cérémonie, la députée a salué la présence exceptionnelle de Brigitte Lefèvre, « la bonne fée d’Hervé Koubi et la plus grande dame de la danse en France ». À l'âge de 8 ans, cette dernière entre à l'école de danse de l'Opéra de Paris et intègre le corps de ballet en 1963, à 18 ans. Elle interprète le grand répertoire classique ainsi que les œuvres de George Balanchine, Roland Petit, Maurice Béjart, Michel Descombey et Gene Kelly. En 1972, elle quitte le Ballet de l'Opéra de Paris pour fonder à La Rochelle le théâtre du Silence. En 1985, retour à Paris où elle est engagée comme inspectrice de la danse au ministère de la Culture et devient, deux ans plus tard, la première déléguée à la danse. Administrateur de l'Opéra Garnier en 1992, elle devient en 1995 directrice de la danse à la tête du ballet de l'Opéra national de Paris, et ce jusqu’en 2014.
Sophie Dessus a ensuite évoqué sa relation avec Hervé Koubi, née lors d’une rencontre au festival du moyen métrage à Brive. La compagnie Hervé Koubi, « j’y crois profondément » a-t-elle témoigné, souhaitant que « le Limousin et la future grande région Aquitaine reconnaissent enfin le travail de cette troupe, pour laquelle la Papeterie d’Uzerche sera un port d’attache, un lieu où les artistes de tous horizons pourront échanger. Dès aujourd’hui, c’est l’avenir que l’on met en place, l’avenir de la danse, mais aussi l’avenir du monde à travers la culture ».

De son côté, Brigitte Lefèvre a rappelé que l’art de la danse est « un art extraordinaire, un art de l’humanité où personne ne peut tricher ». Elle a souligné le travail colossal et les progrès constants de la compagnie Hervé Koubi, la décoration remise aujourd’hui devant permettre « à son formidable travail d’être enfin reconnu ». Pour Mme Lefèvre, Uzerche « peut devenir un lieu exceptionnel et novateur pour la danse ».
En tant que commandeure des Arts et des Lettres, elle a remis à Hervé Koubi la Croix de chevalier des Arts et Lettres. Ce dernier, submergé par l’émotion, a salué « tous ceux grâce à qui c’est possible » : Sophie Dessus, Brigitte Lefèvre, les danseurs de sa compagnie et tous ceux qui travaillent pour elle, ainsi que ses anciens professeurs de danse.

Hervé Koubi a été décoré en présence de sa troupe de danseurs.

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook