Pour recevoir par mail, chaque semaine, toute l’actualité uzerchoise :

Le chenil d'Uzerche : un os à ronger ?

[MAJ du 03.12.15] Suite à la publication de cet article, la commune d'Uzerche et l'association Apalda (https://www.facebook.com/Apalda-303214929871787/?fref=ts) ont trouvé un accord :

Mme Sophie DESSUS et moi même avons eu une longue discussion au téléphone ce matin et nous sommes parvenues à un accord en ce qui concerne la prise en charge des animaux errants par la commune d'Uzerche. Nous allons signer une convention dans l'intérêt des chiens et chats recueillis et il n'y aura AUCUNE contribution finacière de la part de la commune à notre égard. Je tiens à préciser aussi qu'en aucun cas je n'ai voulu porter préjudice aux employés communaux. Ils ont fait leur travail et nous ont appelé pour que l'on prenne en charge les animaux dont l'avenir était très incertain. Je les en remercie et je m'excuse auprès d'eux si je leur ai causé du tord de quelque manière que ce soit. Je vous demande de cesser toute polémique à partir de maintenant car cela n'a plus lieu d'être. Et...merci...

Ces derniers jours, certains réseaux sociaux s'enflamment au sujet du chenil d'Uzerche. La rumeur enfle, la désinformation circule, et les utilisateurs "aiment", "partagent", ou "signent" des pétitions, sans visiblement connaître la réalité des faits…

Source : Google images
Le chenil communal d'Uzerche, situé sur la Zone industrielle de La Gane Lachaud accueille chaque année une trentaine d'animaux. Les agents municipaux qui en ont la charge nourrissent et promènent quotidiennement chaque animal dont les propriétaires n'assument plus la charge et préfèrent abandonner leurs complices d'autrefois à leur triste sort lorsque ceux-ci sont trop malades ou trop vieux.

 Après avoir erré parfois durant plusieurs semaines, ce sont donc bien dans la majorité des cas des animaux fragilisés tant sur le plan physique que psychologique qui sont accueillis au refuge animalier. Leurs soigneurs ont donc parfois fort à faire pour regagner la confiance de ces bêtes, auxquelles ils s'attachent souvent, même si l'issue semble inéluctable. Comme le rappelle l'un des agents qui travaille au chenil "il faut se rendre à l'évidence : un animal jeune ou en bonne santé trouvera plus facilement une famille d'accueil que s'il est vieux et malade. Or le refuge n'a pas vocation à garder les animaux sur le long terme. Sa mission est d'assurer la mise en sécurité des animaux eux-mêmes, ainsi que de la population au sein de laquelle ils évoluent. Il ne s'agit que d'un point d'étape de quelques jours dans la vie de l'animal, avant une éventuelle adoption par un foyer". Et l'un des problèmes, justement, c'est que les foyers d'accueil ne courent pas les rues…

Pour sursoir à cette difficulté de placement des animaux, les élus de la ville invitent les citoyens et défenseurs de la cause animale à laisser leurs coordonnées en mairie (tel. 05 55 73 17 00) afin d'être informés dès qu'un animal sera recueilli au chenil. Ils auront donc la possibilité d'adopter un animal à titre bénévole et ainsi lui offrir un foyer chaleureux où couler des jours heureux au sein d'une famille aimante.

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook