Une belle rousse uzerchoise à Paris

C'est une belle rousse, Ghana. Et ça se sait du côté d'Uzerche, du coup, elle est partie à la capitale, rouler des mécaniques… ou des mamelles.

Du haut de ses 4 ans 1/2 et 993kg, cette jeune vache issue du schéma de testage limousin conduit à la station de Moussours à Uzerche, a fait partie des 10 animaux sélectionnés par la commission de choix à Lubersac parmi 30 prétendantes, pour participer à la présentation et vente de vaches de boucherie organisée durant la dernière édition du célèbre salon de l'agriculture parisien.
À l'issue de cette première participation au salon de l'agriculture de Paris pour la station de Moussours, la carcasse de Ghana a été divisée pour être consommée dans les restaurants " Hall-West " à Limoges et "La Ripaille" à Feytiat.

Uzerche, Territoire à énergie positive pour la croissance verte

Début février, Sophie Dessus, Maire d'Uzerche et Députée de la Corrèze, a reçu des mains de Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, la reconnaissance d'Uzerche comme "Territoire à énergie positive pour la croissance verte", récompensant ainsi la politique environnementale de la ville. À ce titre, la commune pourra par ailleurs solliciter des aides financières spécifiques pour développer sa production d'énergies vertes.

©Bernard Suard - MEDDE MLETR
Alors que le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte a été discuté en février au Sénat, certains territoires ont pris de l’avance, dont Uzerche. La commune a en effet réalisé ces dernières années de nombreux investissements qui vont dans le sens des économies et de la production d'énergies vertes. Et les exemples sont nombreux dans la Perle du Limousin : charte "zéro pesticides", isolation des bâtiments communaux, installation de toitures photovoltaïques à l'école des Buges ou encore à la Papeterie, implantation d'une chaudière bois pour le gymnase des Buges, et tout récemment le lancement des travaux de deux microcentrales hydroélectriques sur la Vézère.
Pour accélérer cette tendance au niveau national, Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie a lancé en septembre 2014 un appel à projets pour mobiliser 200 "territoires à énergie positive pour la croissance verte". La réponse des collectivités a été d’une ampleur exceptionnelle : 528 territoires ont exprimé le souhait de s’engager dans la mutation énergétique et économique de la France, dont Uzerche, qui fait partie des lauréats.
Un territoire à énergie positive est un territoire de l’excellence environnementale qui définit un programme d’actions. Il se fixe des objectifs dans les domaines suivants :
  • la réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments ;
  • la diminution des émissions de gaz à effet de serre dans les transports ;
  • une gestion plus durable des déchets ;
  • le développement des énergies renouvelables ;
  • la préservation de la biodiversité ;
  • l’éducation à l’environnement et la participation citoyenne.
Uzerche, qui bénéficie déjà de la reconnaissance par la DREAL de "Petite ville durable", avec pour objectif de produire plus d'énergie qu'elle n'en consomme, se verra ainsi doter par l'État, en fonction des projets futurs, d'une aide substantielle allant de 500.000€ à 2 millions d'euros, en fonction des efforts engagés et de leurs résultats.


Les élections départementales des 22 et 29 mars 2015

Source : correze.gouv.fr
Les élections départementales remplacent les élections cantonales et désignent les membres du Conseil départemental (ex-Conseil général) dans le cadre du canton. Les conseillers généraux élus en 2008 et 2011 seront ainsi tous remplacés en mars 2015 par des conseillers départementaux. Ces élections auront lieu dans le cadre de la nouvelle carte cantonale.
Les nouveautés portent notamment sur la diminution du nombre de cantons, la création des Conseils départementaux et des conseillers départementaux, l'élection de 2 conseillers départementaux (binôme) de sexe différent.

Qu’est-ce qui change ?
  • Les Conseils généraux sont désormais dénommés «Conseils départementaux» et les conseillers généraux «Conseillers départementaux».
  • Les Conseils départementaux ne seront plus renouvelés par moitié tous les 3 ans. En effet, la réforme vise à renforcer la stabilité et la clarté des majorités pour la durée du mandat.
  • Un nouveau mode de scrutin sera appliqué : le scrutin majoritaire et binominal à 2 tours.
  • Dans chacun des 19 cantons en Corrèze (37 cantons auparavant), sera élu un binôme de candidats toujours composé d’une femme et d’un homme.
  • Il s’agit d’une mesure en faveur de la parité et de la représentation des femmes dans la vie politique.
  • Chacun des élus aura un suppléant du même sexe, pour garantir la parité en cas de remplacement.
Le rôle du conseiller départemental
  • Le conseiller départemental joue un rôle clé dans la démocratie locale et est un homme ou une femme de terrain.
  • Il est élu pour 6 ans et siège aux réunions du Conseil départemental qui est l’assemblée délibérante du département en tant que collectivité territoriale.
  • Les attributions des conseillers départementaux impliquent leur information sur toutes les «affaires du département qui font l’objet d’une délibération». Ils reçoivent donc, douze jours au moins avant les sessions, un rapport sur chaque question qui leur sera soumise.
  • Le conseil départemental se réunit au moins une fois par trimestre, à l’initiative de son président, ou à la demande de la commission permanente (composée du président et de 4 à 15 vice-présidents) ou du tiers de ses membres, sur un ordre du jour déterminé. Il établit son règlement intérieur et peut former en son sein des commissions.
Les bulletins et les bureaux de vote
  • 4 noms figureront sur les bulletins, sans panachage possible, ni rayure possible.
  • Les bulletins comportant des noms rayés ou panachés seront considérés comme nuls.
  • Chaque titulaire se présentera avec un remplaçant du même sexe. Il y aura donc 4 noms par bulletin, 2 hommes et 2 femmes.
  • Les bureaux de vote en Corrèze seront ouverts de 8 heures à 18 heures sans interruption, pour les 2 tours de scrutin des dimanches 22 et 29 mars 2015.

Salon des Métiers d'Art d'Uzerche : appel à candidatures

La ville d'Uzerche organise son quatrième Salon des Métiers d'Art les 19 et 20 septembre 2015 dans la Halle Huguenau du quartier de la Papeterie. Bénéficiant d'une surface d'exposition de plus de 650M2, ce salon sera l'occasion de découvrir le talent d'une quarantaine d'artisans d'art sélectionnés pour leurs compétences et la reconnaissance par leurs pairs d'un savoir-faire exemplaire.

Afin de mener à bien cette manifestation, la ville d'Uzerche s'entoure des compétences du Pôle des Métiers d'Art du Limousin, d'Ateliers d'Art de France et de la Chambre Régionale des Métiers et de l'Artisanat du Limousin.

Les exposants sont accueillis sur des stands de 6m2 équipés d'une alimentation électrique, d'une réglette d'éclairage et si nécessaire de chaises, l'aménagement du stand n'ayant pour limite que la créativité de son hôte. La participation forfaitaire à l'organisation du salon est de 70,00€TTC pour le week-end.

Les dossiers, sont à retourner avant le 10 avril 2015, à :
François Burgevin
Directeur de la communication, de la culture et du tourisme
Mairie d'Uzerche
Place de la Libération
19140 Uzerche

Ils seront ensuite soumis à l'approbation du comité de sélection qui délibèrera courant avril 2015.
Chaque dossier comprendra :
  1. La fiche d'inscription complétée
  2. La fiche technique complétée
  3. Le règlement intérieur du salon, daté et signé
  4. Un dossier photographique représentatif du travail réalisé
  5. Un chèque de 70,00€ à l'ordre du Trésor Public (qui sera retourné si la candidature n'est pas retenue ou encaissé début septembre dans le cas d'une participation au salon)
  6. Un justificatif d’activité (dernier appel de cotisations sociales)
Le dossier d'inscription est à télécharger ICI.


François Hollande à Uzerche, en aparté

Samedi, lors d'un aparté non officiel à son agenda, le Président de la République François Hollande a fait un détour par Uzerche.

La Treille Muscate a accueilli le Président de la République
Le bruit courait depuis quelques heures dans les ruelles de la Perle du Limousin, que François Hollande, de passage en Corrèze pour le week-end, viendrait découvrir les saveurs proposées par le nouveau restaurant haut de gamme d'Uzerche, La Treille Muscate. Bien que relativement discrètes, les forces de gendarmerie présentes ne pouvaient que plaider en faveur de la rumeur… Et les habitants de la place des Vignerons, où siège l'établissement gastronomique, ont eu le loisir de constater que la rumeur était fondée : c'est au sein d'un cortège de véhicules sombres que le plus connu des Corréziens a fait son apparition. En quête de contact et de proximité, François Hollande a ainsi serré quelques mains uzerchoises, visiblement connues de l'édile, qui s'étaient spontanément postées devant le restaurant. Puis, accompagné de Sophie Dessus, Maire d'Uzerche, Députée de la Corrèze héritière de sa circonscription à l'occasion des dernières législatives, le Président de la République a franchi les portes de La Treille Muscate, accueillit par Thierry Boiseaubert et Daniel Ramos, les propriétaires des lieux. Admiratif de la qualité architectural du lieu, François Hollande a fait remarquer l'importance d'installations de ce type dans le cadre d'une politique touristique telle que celle menée à Uzerche, et salué le courage des deux propriétaires qui se sont lancés dans l'aventure. Avant que les portes du restaurant ne se referment sur les convives, pour un déjeuner en toute discrétion…

Un tour à la Papeterie
À l'issue du déjeuner, loin des caméras et micros habituels, le Président de la République a profité de sa présence à Uzerche pour découvrir la réhabilitation de l'ancienne Papeterie, dossier qu'il suivait de près à l'époque de son mandat de Président du Conseil Général de la Corrèze. La salle de la Machine, ouverte au public l'été dernier avec une exposition des oeuvres d'Henri Cueco, peintes sur le papier qui sortait autrefois de la papeterie uzerchoise, a particulièrement retenu l'attention du Président. Se félicitant de la présence d'un tel équipement sur le territoire corrézien, digne des plus belles salles d'exposition, le Président a ensuite souhaité rencontrer Mathilde Boudinet et Nathalie Coupé : elles ont créé la Librairie-Tartinerie "La Petite Marchande d'Histoires" sur le site de la Papeterie. Visiblement séduit par le dynamisme des deux jeunes femmes et la volonté d'entreprendre qui les caractérise, le Président de la République a une nouvelle fois pris le temps d'échanger avec les entrepreneuses et les clients présents dans une ambiance conviviale, loin des rigueurs qu'impose souvent sa fonction. Avant de repartir pour Masseret, où l'attendaient ses obligations présidentielles…

Visite de la librairie-tartinerie La Petite Marchande d'Histoires

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook