Manuel Valls, Premier ministre, en visite à Uzerche

De passage en Corrèze, Manuel Valls, Premier ministre, s'est rendu à Uzerche afin d'apporter son soutien à la reconversion de l'ancienne papeterie en écoquartier.
Il en avait entendu parler jusque dans les plus hautes sphères parisiennes, alors forcément, Manuel Valls, Premier ministre, ne pouvait manquer l'opportunité qu'il lui était offerte de découvrir l'écoquartier de la Papeterie d'Uzerche. De passage en Corrèze à l'occasion de la campagne pour les élections départementales et accueilli par Sophie Dessus, Maire d'Uzerche et Députée de la Corrèze, Manuel Valls s'est donc permis une halte dans la Perle du Limousin : si la Salle de la Machine l'a impressionné, il y a également découvert les activités du CRDAP aux côtés de Corinne Michel, coordinatrice culturelle. Puis il est venu à la rencontre de Mathilde Boudinet et Nathalie Coupé qui ont créé la Librairie-Tartinerie "La Petite Marchande d'Histoires" sur le site, saluant le courage et l'ambition des deux jeunes femmes. Pour clore cette visite de la Papeterie, le Premier ministre a rencontré un chef d’entreprise susceptible d'y implanter une activité basée sur un système de communication avec les sourds et les malentendants.
Au terme de cette visite uzerchoise, Sophie Dessus s'est félicitée de l'intérêt suscité par la Papeterie, faisant de la Perle du Limousin une étape indiscutable pour toute personne de passage sur le territoire, qu'il soit simple touriste… ou ministre de la République !

 Corinne Michel a présenté les activités du CRDAP à Manuel Valls

 
 Mathilde Boudinet et Nathalie Coupé ont accueilli Manuel Valls 
au sein de leur librairie-tartinerie de l'écoquartier de la Papeterie

Les dimanche 22 et 29 mars, tous aux urnes !


Embauche d'un emploi d'avenir à Uzerche

Mathilde Lacolomberie a rejoint l'équipe des agents d'entretien de la mairie d'Uzerche, en remplacement d'agents partis dernièrement à la retraite. La Perle du Limousin embauche ainsi son deuxième emploi d'avenir pour un total de quatre agents sur le territoire de la Communauté de Communes. Un emploi d'avenir est un contrat d'aide à l'insertion destiné aux jeunes éloignés de l'emploi. Il comporte des engagements réciproques entre le jeune, l'employeur et les pouvoirs publics susceptibles de permettre une insertion durable du jeune dans la vie professionnelle.
En plus d'être suivis par un référent de la mission locale, les jeunes embauchés sont également accompagnés par un tuteur choisi parmi les salariés ou les responsables de la structure employeuse. Ainsi, référents, tuteur et jeune se réunissent régulièrement et font le point sur la situation professionnelle et les difficultés éventuellement rencontrées par l'employé. Par ailleurs, les pouvoirs publics versent une aide financière à l'employeur, qui doit placer le jeune en capacité d'effectuer un parcours de formation lui permettant d'acquérir les compétences professionnelles qui lui font défaut.


Mathilde Lacolomberie, à gauche, deuxième emploi d'avenir à Uzerche, est accueilli dans le monde du travail par Sophie Dessus, Maire de la ville et Députée de la Corrèze, Sylvain Gerbois (à droite), conseiller emploi au sein de la Mission locale de l'arrondissement de Tulle, Frédéric Filippi, Directeur général des Services de la ville (debout à gauche) et Jean-Paul Grador, premier adjoint (debout à droite).



Une belle rousse uzerchoise à Paris

C'est une belle rousse, Ghana. Et ça se sait du côté d'Uzerche, du coup, elle est partie à la capitale, rouler des mécaniques… ou des mamelles.

Du haut de ses 4 ans 1/2 et 993kg, cette jeune vache issue du schéma de testage limousin conduit à la station de Moussours à Uzerche, a fait partie des 10 animaux sélectionnés par la commission de choix à Lubersac parmi 30 prétendantes, pour participer à la présentation et vente de vaches de boucherie organisée durant la dernière édition du célèbre salon de l'agriculture parisien.
À l'issue de cette première participation au salon de l'agriculture de Paris pour la station de Moussours, la carcasse de Ghana a été divisée pour être consommée dans les restaurants " Hall-West " à Limoges et "La Ripaille" à Feytiat.

Uzerche, Territoire à énergie positive pour la croissance verte

Début février, Sophie Dessus, Maire d'Uzerche et Députée de la Corrèze, a reçu des mains de Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, la reconnaissance d'Uzerche comme "Territoire à énergie positive pour la croissance verte", récompensant ainsi la politique environnementale de la ville. À ce titre, la commune pourra par ailleurs solliciter des aides financières spécifiques pour développer sa production d'énergies vertes.

©Bernard Suard - MEDDE MLETR
Alors que le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte a été discuté en février au Sénat, certains territoires ont pris de l’avance, dont Uzerche. La commune a en effet réalisé ces dernières années de nombreux investissements qui vont dans le sens des économies et de la production d'énergies vertes. Et les exemples sont nombreux dans la Perle du Limousin : charte "zéro pesticides", isolation des bâtiments communaux, installation de toitures photovoltaïques à l'école des Buges ou encore à la Papeterie, implantation d'une chaudière bois pour le gymnase des Buges, et tout récemment le lancement des travaux de deux microcentrales hydroélectriques sur la Vézère.
Pour accélérer cette tendance au niveau national, Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie a lancé en septembre 2014 un appel à projets pour mobiliser 200 "territoires à énergie positive pour la croissance verte". La réponse des collectivités a été d’une ampleur exceptionnelle : 528 territoires ont exprimé le souhait de s’engager dans la mutation énergétique et économique de la France, dont Uzerche, qui fait partie des lauréats.
Un territoire à énergie positive est un territoire de l’excellence environnementale qui définit un programme d’actions. Il se fixe des objectifs dans les domaines suivants :
  • la réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments ;
  • la diminution des émissions de gaz à effet de serre dans les transports ;
  • une gestion plus durable des déchets ;
  • le développement des énergies renouvelables ;
  • la préservation de la biodiversité ;
  • l’éducation à l’environnement et la participation citoyenne.
Uzerche, qui bénéficie déjà de la reconnaissance par la DREAL de "Petite ville durable", avec pour objectif de produire plus d'énergie qu'elle n'en consomme, se verra ainsi doter par l'État, en fonction des projets futurs, d'une aide substantielle allant de 500.000€ à 2 millions d'euros, en fonction des efforts engagés et de leurs résultats.


Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook