Laissons les vaches regarder passer les trains

Les divagations d’animaux (bovins, ovins, chevaux, etc.) sur les voies ferrées de la SNCF représentent un phénomène croissant sur la région Limousin.
Ces divagations peuvent causer d'importantes perturbations du trafic, notamment en cas de heurt avec un train, pouvant engendrer de fortes conséquences en termes de régularité pour les voyageurs, mais aussi des accidents corporels graves. En 2014, la SNCF a constaté 62 événements de ce type, entraînant 5 000 minutes de retard pour 190 trains impactés, soit plus d’un incident de ce type par semaine.
L’absence ou le manque d’entretien des clôtures est le facteur déclenchant de la survenance de ces incidents.
Plusieurs événements récents témoignent de ce danger :
À l'été 2014, un train Paris/Toulouse heurte un bovin qui se retrouve coincé sous une voiture du convoi ferroviaire. Les voyageurs sont évacués en pleine nuit par une route en contrebas de la voie : il faudra 3 heures pour dégager la carcasse de l’animal (avec le concours des pompiers). 15 trains seront immobilisés avec des centaines de voyageurs à bord (dont certains plusieurs heures), au milieu de la nuit, pour attendre la reprise du trafic.
En fin d’année dernière, un train TER heurte 2 chevaux : l’un est empalé sur l’attelage de devant et l’autre est coincé sous la 3e voiture du train. Il faudra évacuer les voyageurs par un train affrété spécialement à cet effet. Le dégagement des carcasses d’animaux nécessitera une longue intervention des pompiers et d’une société spécialisée. La voie sera libérée après plusieurs heures, entraînant de fortes perturbations (en pointe de soirée), sur le trafic TER Limousin de la ligne.
En début d’année 2015 : un train TER heurte un troupeau de vaches, et déraille. Les voyageurs sont évacués et transbordés dans des véhicules routiers. Une voyageuse blessée est prise en charge par les pompiers, 300 mètres de voie ferrée sont à refaire totalement. Il faudra 2 jours pour rétablir provisoirement les circulations ferroviaires (pas de certitude à ce jour sur l’avenir de l’autorail).

Dans tous les cas, la responsabilité civile du propriétaire des animaux est mise en cause, mais également sa responsabilité pénale. Le Code Rural impose en effet aux éleveurs la mise en place de clôtures. Le Code Civil précise que le propriétaire d’un animal est responsable des dommages que l’animal a causés, soit que l’animal fût sous sa garde, soit qu’il fût égaré ou échappé. Le Code des Transports précise que le fait d’introduire des animaux dans les parties de la voie ferrée non affectée à la circulation publique ou d’y laisser introduire les animaux dont on est responsable peut être passible de poursuites judiciaires.

La SNCF attire donc l’attention des propriétaires pour parfaire l’entretien des clôtures bordant les voies ferrées afin d’éviter des situations aux conséquences financières et personnelles lourdes.

Lucie Prioux rame en argent

Lucie Prioux, kayakiste uzerchoise, continue de porter haut les couleurs de la Perle du Limousin à l’international.
©Matthieu Claudel - Source Facebook
L’an passé, la jeune kayakiste était entrée dans l’histoire de ce sport en devenant la 1re Championne du Monde Française de slalom C1 junior en Australie. Cette année, à l’occasion du Championnat du monde de canoë-kayak junior à Foz do Iguaçu au Brésil, elle a réussi à décrocher une nouvelle médaille planétaire, en accrochant la 2e place à seulement 39 centièmes de sa devancière. Dans cette catégorie où l’écart entre les jeunes et les seniors est moindre, Lucie Prioux laisse entrevoir de belles perspectives pour l’équipe de France. Son temps l’aurait placé par exemple 5e en catégorie -23 ans.
Avec cette nouvelle médaille en argent à son palmarès, Lucie Prioux confirme donc son talent et sa ténacité. Bravo pour cette belle performance !


Les bons mots pour les bons élèves

C'est une tradition à Uzerche, chaque année les CM2 qui s'apprêtent à quitter l'école primaire reçoivent des mains de Sophie Dessus, Maire de la Ville et Députée de la Corrèze, un dictionnaire qui ne manquera pas de les accompagner durant leurs années collèges.
Et c'est avec une certaine fierté, à peine dissimulée, que les élèves de la classe de Laurence Gerbe, Directrice de l'école primaire, ont accueilli l'édile de la commune, Sophie Dessus, et sa conseillère municipale Geneviève Wender-Dupuis. Rappelant l'intérêt qu'elle porte à l'éducation et l'importance de la culture au quotidien, pour Sophie Dessus, "au delà de la symbolique forte qui accompagne ce présent, le dictionnaire sous sa forme imprimée, reste un outils d'une exceptionnelle importance pour tous ces jeunes, à la veille d'un tournant dans leur cycle éducatif". À n'en pas douter, ils sauront en faire un excellent usage.
Alors souhaitons de bons vents éducatifs à toute cette jeunesse et… d'excellentes vacances à tous les élèves uzerchois !

Art Fracassé, Post Art Brut, Singulier et Contemporain, Salle de la Machine à la Papeterie

Du 15 juin au 20 septembre - Salle de la Machine, la Papeterie - Tous les jours de 10h30 à 12h30 et de 15h à 19h - 2 € / Entrée gratuite le mardi.

Vernissage vendredi 3 juillet à 19h.
En mettant en scène, au sein du site industriel rénové de l’ancienne papeterie d’Uzerche plus de 300 œuvres d’artistes en situation de handicap mental ou psychique au parcours aussi singulier que foisonnant d’émotion, la Ville d’Uzerche et le CEAH contribuent à sensibiliser le grand public à leurs surprenantes capacités d’expression encore trop méconnues.
Art Fracassé nous invite à partager la richesse psychologique et émotionnelle de ces artistes non indemnes d’influences institutionnelles et sociétales, d’où l’appellation Post Art Brut, Singulier et Contemporain.
Il s’agit d’une exposition à caractère humaniste, guidée par cette évidence, que ce n’est pas de l’art centré sur l’art, mais de l’art centré sur la vie.

Télécharger le dossier de presse : ICI.


Charlotte Reine, gravures, peintures, salle Espace Vézère

Du 2 juillet au 31 août - Salle Espace Vézère, place de la Libération - Tous les jours de 10h30 à 12h30 et de 15h à 19h - Entrée libre.
Vernissage vendredi 3 juillet à 18h

Les œuvres de Charlotte Reine sont exposées à travers une quinzaine de galeries en France et en Europe. Si elle travaille plusieurs techniques, elle se consacre plus particulièrement à la gravure à l’eau-forte. Son travail consiste alors à graver des plaques de cuivre à l’acide nitrique puis de les encrer à la main, souvent avec des couleurs lumineuses, avant d’imprimer ses œuvres en tirage limité sur une presse à bras. D’invraisemblables personnages de terre et des peintures à l’huile sur grands formats tiennent également compagnie à ses gravures dans un univers coloré, poétique et gai. Une vision joyeuse de la nature et des animaux aux couleurs vives et chaleureuses, qui évoquent le réconfort et l’imagination sans frontière de l’enfance. C’est la mise en situation insolite de ses personnages qui fait de l’univers de Charlotte Reine, une vision drôle et touchante. « Je me consacre depuis quelques années, à l’étude subjective du monde animal, et des objets qui leur sont indispensables. […] Je travaille sans contrainte et m’amuse des curiosités, des coïncidences […]” - Charlotte Reine


Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook