Le songe d'une nuit d'été enchante Uzerche

Dans le cadre de Jours de Fête, l'Académie orchestrale, menée de main de maître par Jérôme Devaud, a enchanté ses spectateurs.
Ils sont venus nombreux, petits et grands, assister à la 8e Académie orchestrale d'été d'Uzerche. Plus d'une centaine de personnes ont, le temps d'une soirée, redécouvert "Le songe d'une nuit d'été" de Shakespeare grâce aux textes écrits par Julie Laval, auteure, et lus par Romane Ponty Bésanger, comédienne récitante. Cette pièce qui célèbre l'amour, le désir et le théâtre est la plus divertissante, passionnelle et charnelle écrite par Shakespeare. Mais que serait-elle sans la musique de scène qui l'accompagne, composée par Mendelssohn, du haut de ses 17 ans, et dans laquelle on perçoit le léger crépitement des elfes, ou encore les braillements du pauvre Bottom métamorphosé en âne ? Toute la fantaisie de la pièce pétille d'une absolue poésie, que résume si bien la célébrissime marche nuptiale qui sonne pour annoncer dans une joyeuse solennité les noces du duc d'Athènes avec Hippolyte. Et si les transcriptions d'œuvres du grand répertoire symphonique sont au cœur du projet de Forum Sinfonietta Ensemble, Jérôme Devaud pratique cet art avec passion et générosité et transcrit pour une quinzaine de musiciens des œuvres qui en nécessitent parfois plus de quatre-vingts, proposant ainsi une nouvelle écoute des partitions. Elles offrent aux musiciens qui participent à l'Académie orchestrale d'Uzerche l'opportunité d'un passionnant travail d'équilibre et de justesse nécessitant l'investissement technique et artistique de chacun. Chef d'orchestre, pédagogue, orchestrateur, musicien éclectique, Jérôme Devaud développe ainsi des projets artistiques axés sur l'originalité, la qualité et le plaisir de transmettre et de partager.
Depuis sa création en 2008, l'Académie orchestrale d'été d'Uzerche offre aux musiciens, compositeurs et solistes d'exception, un lieu d'échanges et de découvertes au croisement des styles, des époques et des répertoires. Elle favorise des rencontres privilégiées entre les artistes et le public, que ce soit lors de récitals en plein air, de répétitions publiques ou de concerts orchestraux.
Le prochain rendez-vous de Forum Sinfonietta Ensemble se jouera au Festival de Sédières du 22 au 24 août (05 55 27 76 40).


Uzerche et son passé cinématographique : ça vous gratouille ou ça vous chatouille... ?

Épilogue d'une aventure culturelle et juridique de plus de 5 ans, la version numérisée du film de René Hervil « Knock ou le triomphe de la médecine » (1925), en très grande partie tourné à Uzerche, a été remise à Sophie Dessus, Maire de la ville.
C'est Alain Besse, Responsable Secteur Diffusion de la CST (Commission Supérieure Technique de l'image et du son, qui intervient notamment au Festival de Cannes) en personne qui a remis à Sophie Dessus et Jean-Paul Grador, premier adjoint, la copie numérisée du film « Knock ou le triomphe de la médecine » de 1925 tourné à Uzerche.

L'histoire débute en 2010, où, un peu par hasard, Alain Besse parle à Sophie Dessus d'une version du film Knock qui aurait été tourné à Uzerche. À peine l'existence de ce film évoquée, une équipe de passionnés, à laquelle participe également Marc Wilmart — Président de la Cinémathèque du Limousin, se forme et met tout en œuvre pour en récupérer une copie : début 2011, la Cinémathèque Française accepte de mettre à disposition de la ville d'Uzerche les bobines de film le temps d'un week-end où les Uzerchois découvrent sur l'écran du cinéma municipal Louis Jouvet, La Perle du Limousin telle qu'elle était dans les années 20, ainsi que les habitants de l'époque dans les rôles de figurants. Au-delà de l'intérêt du film en lui-même, les très nombreux plans en extérieur sont un véritable trésor historique qui s'offre aux spectateurs. À l'issue de la projection et face à l'enthousiasme général, la municipalité décide donc d'en obtenir une copie à des fins d'archives. Mais tout trésor a un prix. Et celui du trésor uzerchois en sera la complexité administrative : en effet, l'œuvre précieusement conservée aux archives du Centre National du Cinéma fait l'objet d'un très complexe imbroglio juridique autour de ses droits, qui nécessitera de nombreuses interventions de la part d'Alain Besse pour l'aspect technique de la numérisation et d'un avocat spécialisé en droit de la propriété intellectuelle pour le côté juridique ; l'aspect administratif étant lui géré par les élus et le personnel de la commune.
C'est donc après 5 ans de bataille et de ténacité, et de nombreux rebondissements que les Uzerchois sont à nouveau en mesure d'apprécier l'œuvre cinématographique de 1925 tournée au cœur de leur cité. Il se murmure par ailleurs qu'une manifestation spéciale autour de l'événement pourrait être organisée dès l'automne prochain…

Légende photo : C'est en 2011, au cinéma municipal Louis Jouvet, que fut organisée la soirée "Knock ou le triomphe de la médecine", film de 1925 tourné à Uzerche, aujourd'hui numérisé et remis des mains d'Alain Besse (à droite) aux élus de la ville Sophie Dessus, maire, et Jean-Paul Grador, premier adjoint.

Art Fracassé : quand l'art sort d'entre les murs

En mettant en scène, au sein du site industriel rénové de l’ancienne papeterie d’Uzerche plus de 300 œuvres d’artistes en situation de handicap mental ou psychique au parcours aussi singulier que foisonnant d’émotion, la Ville d’Uzerche et le CEAH contribuent à sensibiliser le grand public à leurs surprenantes capacités d’expression encore trop méconnues.

C'est en présence de Sophie Dessus, Maire de la ville et Députée de la Corrèze, et de Viviane Condat, Présidente du CEAH (Collectif Événementiel Art et Handicap) que l'exposition estivale uzerchoise "Art Fracassé" a été inaugurée. Présentée dans l'ancienne salle de la machine de l'écoquartier de la Papeterie, cette exposition rassemble plus de 300 œuvres réalisées au sein de 7 structures spécialisées dans l'accueil et la mise en lumière du talent de leurs hôtes : parmi ces établissements, l'ESAT Ménilmontant et l'atelier d'expression artistique de l'EPDA du Glandier ont fourni une majorité des œuvres présentées. Ces structures ont en commun d’avoir ouvert un atelier, un espace propice au développement de la créativité, pour que chacun puisse mener à bien sa propre quête esthétique afin de permettre à des personnes qui ont souvent quelques difficultés à s’exprimer d’arriver à communiquer par le biais des arts plastiques, à trouver du plaisir, du désir, dans le processus de création. Pour Sophie Dessus, "il s’agit d’une exposition à caractère humaniste, guidée par cette évidence, que ce n’est pas de l’art centré sur l’art, mais de l’art centré sur la vie."
Art Fracassé invite à partager la richesse psychologique et émotionnelle de ces artistes non indemnes d’influences institutionnelles et sociétales, d’où l’appellation Post Art Brut, Singulier et Contemporain.
À découvrir à la Papeterie, Salle de la Machine, Uzerche, jusqu'au 20 septembre 2015. Entrée 2 €/gratuit le mardi.

Uzerche, l’un des 100 plus beaux détours de France

Le nouveau Jardin Bécharie
Courant juin, la ville a été auditionnée par les enquêteurs de la société Michelin, éditrice du désormais bien connu guide des 100 Plus Beaux Détours de France.
La présence de la ville dans le top 100 des communes à visiter en France a été confirmée, et c’est donc tout naturellement qu’Uzerche a conservé sa place dans le guide, entre Trévoux et Vaison-la-Romaine.
La restauration du Jardin Bécharie fait partie des nouveautés appréciées cette année par les inspecteurs : situé en contrebas de l’emblématique Porte Bécharie, le jardin est désormais accessible au public. Plusieurs mois de travaux ont été nécessaires pour redonner à ce lieu toute sa dimension historique.
La tour de garde, les murs de soutènement et les escaliers en pierre ont été entièrement restaurés, et l’ensemble du site végétalisé. Une belle occasion de redécouvrir ce pan du patrimoine local, sous un jour nouveau.
Par ailleurs, les Uzerchois et les touristes de passage dans la Perle du Limousin pourront dès cet été bénéficier d’un nouveau sentier de découverte de la ville qui offre des vues inattendues sur la Perle du Limousin, le Parcours du Méandre. Balisé en rose sur des plaques d’ardoise, il permet de découvrir la cité en empruntant le « périphérique champêtre », qui comporte de nombreux escaliers, plusieurs points de vue intéressants en plongée et contre-plongée et deux passerelles sur la Vézère. D’autres circuits complémentaires verront le jour très prochainement

Toutes les manifestations estivales sont dans le Vivre Uzerche !

Il est là, fraichement sorti de chez l'imprimeur, le Vivre Uzerche estival consacré aux manifestations de l'été 2015. Distribué dès demain dans les boîtes aux lettres de la commune, vous pouvez d’ores et déjà le consulter en ligne par ici :

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook