Musique et Nocturne à l’exposition Brandy-Dalschaert

Soirée exceptionnelle vendredi 31 août, Salle de la Machine : à 18h, Claire Poillion, altiste, dialoguera en musique avec l'exposition, autour de Bach, Hindemith, Ysaÿe...  avant de laisser la place aux deux artistes Guillaume Brandy et Francis Dalschaert pour une visite nocturne (à partir de 21h).

Diplômée  des conservatoires de Lille, Paris et Rotterdam, titulaire de plusieurs  prix, Claire Poillion débute une carrière d'altiste dans différents orchestres aux Pays-Bas et en Europe. Elle s'ouvre par la suite à  d'autres styles de musique, tzigane et celte en particulier. En 2011, en  résidence au Canada, au Banff Centre, elle se familiarise avec la création contemporaine au contact de jeunes compositeurs du monde entier. En 2013 elle s'installe en Uruguay,  travaille au sein de l'Orchestre National Symphonique du Sodre et développe une importante activité pédagogique. De retour en France  depuis 2017, elle recherche toujours plus de proximité et de complicité avec son public, convaincue que la musique est pour tout le monde. Avec l'association L'Écarquilleur d'Oreilles, elle promeut la musique de chambre en milieu rural en Poitou-Charentes. Claire est également membre de l'orchestre indépendant espagnol BandArt.

Vendredi 31 août 2018 à Uzerche, Salle de la Machine, la Papeterie - Entrée libre - Participation souhaitée.

Rappel : fermeture cet été de la piscine municipale

Cet été, la piscine municipale d'Uzerche n'ouvrira pas ses portes. Pour tout comprendre de cette décision, un clic par ici : http://www.uzerche.fr/index.php?id=2899832767408330341

Rappel : fermeture cet été de la piscine municipale

Cet été, la piscine municipale d'Uzerche n'ouvrira pas ses portes. Pour tout comprendre de cette décision, un clic par ici : http://www.uzerche.fr/index.php?id=2899832767408330341

La nouvelle Marianne du timbre de la Poste, figure uzerchoise

Quel est le lien entre le nouveau timbre présenté ce jour par Emmanuel Macron, Président de la République, et Uzerche ? Marianne, tout simplement !
Ou plutôt l’artiste qui a interprété cette nouvelle Marianne, à savoir Yseult YZ Digan. Cette artiste, l’une des rares femmes à œuvrer, et à être reconnue par ses pairs dans le monde très fermé du street art, a en effet participé au festival la Graffeterie à Uzerche, organisé en septembre dernier par l’association Les femmes à barbe, et y a réalisé la fresque monumentale qui orne aujourd’hui le pignon de l’ancienne cartonnerie. Après s’être illustrée en format XXL à Uzerche, Yseult a donc exprimé l’immensité de son talent en infiniment petit, qui sera reproduit au format timbre-poste à 950 millions d’exemplaires chaque année !

« YZ (« eyes »), c’est un œil, avant tout. Une artiste engagée à l’intuition et guide par une envie d’humanité. À travers une esthétique intemporelle, YZ chemine par sa propre histoire et reflète notre époque et nos sociétés d’une lumière qui, pour douce, n’en est pas moins étonnamment fidèle. Dans la rue, la figure humaine et son lieu de vie reste le thème central de l’artiste. YZ tente ainsi de situer la place des êtres dans notre société, décrit et décrypte nos modes de vie à travers l’image mise en scène des habitants des villes qu’elle traverse. Sa démarche s’inscrit de plus en plus dans une dynamique globale, tour à tour affichiste, vidéaste/documentariste, plasticienne, elle s’approprie un espace avec lequel elle forge une relation intime. Avec une exigence extrême, YZ navigue à travers des projets au spectre large en se fiant à son flair. Sans artifice, elle peint, colle et bombe tant des figures féminines des années 1900, qu’un visage logotypique qui toise le passant, ou des portraits percutants qui font sens dans la lutte contre l’esclavage et pour les droits civiques. Sans conteste, le travail d’YZ poursuit des thématiques dont la ligne directrice est le sujet le plus complexe et le plus captivant : l’humain. » Céline Malraux

 

Auto-Rétro

Samedi 21 et dimanche 22 juillet - quartier de La Peyre – Entrée libre - Bourse d’échange, vente aux enchères et tombola.
Tous les ans, rituel immuable, les plus belles mécaniques anciennes, venues de par le monde, se retrouvent, le troisième week-end de juillet, à Uzerche. Elles rutilent, elles brillent, elles claquent et pétaradent, font leurs belles ou vrombissent sous les prunelles émerveillées des amateurs de belles caisses et de pièces détachées. Lustrées ou rouillées, rien ne les oppose, et dans une belle symbiose, aux yeux des visiteurs elles se proposent ; qu’elles soient limousines, guimbardes, tacots ou simples bagnoles.
Des centaines de stands, à perte de vue, exposent des pièces à tout va, pour 2CV ou Facel Vega, qu’importe. Choyée au fond d’un garage, sous un voile planquée, rien n’est trop beau pour la belle aimée qu’il faut bichonner. Et dans ce domaine là aussi, le cœur a ses raisons que la raison ne connait point… alors ce week-end, tous à la Peyre !

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook