accesportailmediatheque

On a aimé...

Rien ne s'oppose à la nuit. Delphine DE VIGAN. Editions Jean-Claude Lattès. 2011.

Elle s'appelle Lucile. La mère de Delphine de Vigan s'appelle Lucile et vient d'une famille nombreuse, joyeuse, douloureuse et étonnante. Lucile est racontée par sa fille : Delphine. Delphine nous fait approcher sa mère tout en essayant elle aussi, en l'écrivant, d'approcher cette mère, une femme aussi, une enfant jadis. Complexe, fragile, et dévorée par de nombreux démons, Lucile lutte pour continuer de vivre.

Entre les chapitres où Dephine de Vigan tente de retracer l'itinéraire, les chemins escarpés de l'existence de sa mère, l'auteur s'interroge, nous interroge, nous, lecteur sur le bien-fondé de sa démarche. Raconter la famille, c'est raconter l'intime, raconter des évènements que l'on s'est efforcé d'oublier, mettre à jour des souvenirs que l'on a refabriqué pour qu'ils soient plus doux....

Ni autofiction, ni biographie, ni roman, mais un peu des trois à la fois, sans cesse cherchant un équilibre, Delphine de Vigan nous livre un récit empreint de vérité et de pudeur sur une mère à laquelle elle rend hommage.

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook