Pour recevoir par mail, chaque semaine, toute l’actualité uzerchoise :

Périple environnemental à vélo

Ils sont jeunes et pleins de courage : Antoine et Yann, webmaster pour l’un, paysagiste pour l’autre sont unis par une passion commune, le vélo. Et ce qu’ils aiment, c’est partager ensemble des défis d’envergure…

Alors pour bien commencer l’année, ils se sont fixés un bel objectif : récolter des fonds lors d’une randonnée de 21 jours et de 1.200 km à bicyclette pour l’association WWF, qu’ils considèrent comme un acteur incontournable de la cause environnementale à laquelle ils adhèrent. L’occasion également de partir à la découverte du patrimoine naturel français et des actions mises en place à son encontre par les collectivités qu’ils traverseront lors de cette aventure humaine et sportive en harmonie avec la nature.
C’est pourquoi, après s’être documentés sur les grands projets de production énergétique de la ville qui gravitent autour de la réhabilitation de l’ancienne papeterie en écoquartier, Yann et Antoine ont choisi de faire une halte à Uzerche. Hébergés dans l’ancien Lycée de Garçons, ils ont ainsi pu échanger avec les élus de la ville et en apprendre un peu plus au sujet des micro-centrales hydro-électriques qui vont être installées sur les chûtes de la Vézère, la toiture photovoltaïque de l’école des Buges, ou encore la chaudière à bois du gymnase. Au programme également de ces disciples convaincus, les projets de mini-réseau de chaleur et de méthanisation, processus naturel biologique de dégradation de la matière organique producteur d’énergie, qui devraient voir le jour dans les prochains mois. La mise en place de tous ces procédés énergétiques fait d’Uzerche une ville laboratoire, pilote en la matière, qui lui a valu la reconnaissance par la DREAL de « Petite ville durable ». Parallèlement, Une étude est en cours avec le concours de l’ADEME pour la création d’un « circuit court » : contrairement à ce qui se pratique aujourd’hui (l’énergie produite est revendue à EDF), le « circuit court » consiste à produire de l’énergie, la conserver et la consommer sur place. Affaire à suivre.
Pour suivre le périple de Yann et Antoine ou faire un don au profit du WWF, rendez-vous sur leur page Facebook (http://www.facebook.com/pages/Cyclo-aventure-20/323250661020178) ou sur leur site mis à jour quotidiennement : http://www.cyclo-aventure.fr

Galette des élus : jeudi 18h30 Salle Polyvalente

A l'occasion de la présentation de leurs voeux, les élus de la ville vous invitent à partager un moment de convivialité et une part de galette jeudi 19 janvier à 18h30 dans la salle Polyvalente. Une opportunité de faire le point sur les réalisations de l'année passée et les projets à venir.

Civisme : Étrons canins, ça suffit !

Bien qu’elles aient été laissées là sans mauvaise intention de la part de leur créateur, rien de plus énervant que de commencer la journée par un « podo-contact » avec celles-ci.

Elles, se sont les matières fécales laissées par nos amis les toutous. Ou plutôt par leurs maîtres. Car aussi intelligent soit le meilleur ami de l’homme, lui, n’a pas nécessairement conscience du désagrément causé par son auguste soulagement, contrairement à celui qui tient la laisse. Et force est de constater ces derniers temps, une forte recrudescence de ces incivilités canines qui se propagent, doucement mais sûrement, un peu partout sur les trottoirs, parterres fleuris ou encore terrasses nouvellement aménagées.
Prenant le chien… pardon, le taureau, par les cornes, la ville d’Uzerche a donc décidé de mettre en place une action de sensibilisation. Un ensemble de panneaux rappelant les règles élémentaires de bon sens vont être placés aux endroits stratégiques, actuelles cibles des toutous uzerchois. A chaque propriétaire donc de se munir d’un sac plastique, précieux sésame destiné à la cueillette des coprolithes de sa chère bête à poils.
Si le message se veut dans un premier temps humoristique, et la démarche incitative, Jean-Pierre Lavaud, adjoint en charge des espaces verts, n’exclut pas de durcir le ton pour les éventuels copro-entêtés : «le ramassage des déjections canines coûte chaque année, 10.000 euros à la collectivité ! N’est-ce pas à chacun de prendre ses responsabilités ? Si le message n’est pas entendu, nous ferons verbaliser les contrevenants par les forces de l’ordre». Pour rappel, une crotte de chien «oubliée» sur la voie publique, c’est 35 euros d’amende. Et là, cela devient beaucoup moins drôle...

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook