Uzerche, l’un des 100 plus beaux détours de France

Le nouveau Jardin Bécharie
Courant juin, la ville a été auditionnée par les enquêteurs de la société Michelin, éditrice du désormais bien connu guide des 100 Plus Beaux Détours de France.
La présence de la ville dans le top 100 des communes à visiter en France a été confirmée, et c’est donc tout naturellement qu’Uzerche a conservé sa place dans le guide, entre Trévoux et Vaison-la-Romaine.
La restauration du Jardin Bécharie fait partie des nouveautés appréciées cette année par les inspecteurs : situé en contrebas de l’emblématique Porte Bécharie, le jardin est désormais accessible au public. Plusieurs mois de travaux ont été nécessaires pour redonner à ce lieu toute sa dimension historique.
La tour de garde, les murs de soutènement et les escaliers en pierre ont été entièrement restaurés, et l’ensemble du site végétalisé. Une belle occasion de redécouvrir ce pan du patrimoine local, sous un jour nouveau.
Par ailleurs, les Uzerchois et les touristes de passage dans la Perle du Limousin pourront dès cet été bénéficier d’un nouveau sentier de découverte de la ville qui offre des vues inattendues sur la Perle du Limousin, le Parcours du Méandre. Balisé en rose sur des plaques d’ardoise, il permet de découvrir la cité en empruntant le « périphérique champêtre », qui comporte de nombreux escaliers, plusieurs points de vue intéressants en plongée et contre-plongée et deux passerelles sur la Vézère. D’autres circuits complémentaires verront le jour très prochainement

Toutes les manifestations estivales sont dans le Vivre Uzerche !

Il est là, fraichement sorti de chez l'imprimeur, le Vivre Uzerche estival consacré aux manifestations de l'été 2015. Distribué dès demain dans les boîtes aux lettres de la commune, vous pouvez d’ores et déjà le consulter en ligne par ici :

Laissons les vaches regarder passer les trains

Les divagations d’animaux (bovins, ovins, chevaux, etc.) sur les voies ferrées de la SNCF représentent un phénomène croissant sur la région Limousin.
Ces divagations peuvent causer d'importantes perturbations du trafic, notamment en cas de heurt avec un train, pouvant engendrer de fortes conséquences en termes de régularité pour les voyageurs, mais aussi des accidents corporels graves. En 2014, la SNCF a constaté 62 événements de ce type, entraînant 5 000 minutes de retard pour 190 trains impactés, soit plus d’un incident de ce type par semaine.
L’absence ou le manque d’entretien des clôtures est le facteur déclenchant de la survenance de ces incidents.
Plusieurs événements récents témoignent de ce danger :
À l'été 2014, un train Paris/Toulouse heurte un bovin qui se retrouve coincé sous une voiture du convoi ferroviaire. Les voyageurs sont évacués en pleine nuit par une route en contrebas de la voie : il faudra 3 heures pour dégager la carcasse de l’animal (avec le concours des pompiers). 15 trains seront immobilisés avec des centaines de voyageurs à bord (dont certains plusieurs heures), au milieu de la nuit, pour attendre la reprise du trafic.
En fin d’année dernière, un train TER heurte 2 chevaux : l’un est empalé sur l’attelage de devant et l’autre est coincé sous la 3e voiture du train. Il faudra évacuer les voyageurs par un train affrété spécialement à cet effet. Le dégagement des carcasses d’animaux nécessitera une longue intervention des pompiers et d’une société spécialisée. La voie sera libérée après plusieurs heures, entraînant de fortes perturbations (en pointe de soirée), sur le trafic TER Limousin de la ligne.
En début d’année 2015 : un train TER heurte un troupeau de vaches, et déraille. Les voyageurs sont évacués et transbordés dans des véhicules routiers. Une voyageuse blessée est prise en charge par les pompiers, 300 mètres de voie ferrée sont à refaire totalement. Il faudra 2 jours pour rétablir provisoirement les circulations ferroviaires (pas de certitude à ce jour sur l’avenir de l’autorail).

Dans tous les cas, la responsabilité civile du propriétaire des animaux est mise en cause, mais également sa responsabilité pénale. Le Code Rural impose en effet aux éleveurs la mise en place de clôtures. Le Code Civil précise que le propriétaire d’un animal est responsable des dommages que l’animal a causés, soit que l’animal fût sous sa garde, soit qu’il fût égaré ou échappé. Le Code des Transports précise que le fait d’introduire des animaux dans les parties de la voie ferrée non affectée à la circulation publique ou d’y laisser introduire les animaux dont on est responsable peut être passible de poursuites judiciaires.

La SNCF attire donc l’attention des propriétaires pour parfaire l’entretien des clôtures bordant les voies ferrées afin d’éviter des situations aux conséquences financières et personnelles lourdes.

Lucie Prioux rame en argent

Lucie Prioux, kayakiste uzerchoise, continue de porter haut les couleurs de la Perle du Limousin à l’international.
©Matthieu Claudel - Source Facebook
L’an passé, la jeune kayakiste était entrée dans l’histoire de ce sport en devenant la 1re Championne du Monde Française de slalom C1 junior en Australie. Cette année, à l’occasion du Championnat du monde de canoë-kayak junior à Foz do Iguaçu au Brésil, elle a réussi à décrocher une nouvelle médaille planétaire, en accrochant la 2e place à seulement 39 centièmes de sa devancière. Dans cette catégorie où l’écart entre les jeunes et les seniors est moindre, Lucie Prioux laisse entrevoir de belles perspectives pour l’équipe de France. Son temps l’aurait placé par exemple 5e en catégorie -23 ans.
Avec cette nouvelle médaille en argent à son palmarès, Lucie Prioux confirme donc son talent et sa ténacité. Bravo pour cette belle performance !


Les bons mots pour les bons élèves

C'est une tradition à Uzerche, chaque année les CM2 qui s'apprêtent à quitter l'école primaire reçoivent des mains de Sophie Dessus, Maire de la Ville et Députée de la Corrèze, un dictionnaire qui ne manquera pas de les accompagner durant leurs années collèges.
Et c'est avec une certaine fierté, à peine dissimulée, que les élèves de la classe de Laurence Gerbe, Directrice de l'école primaire, ont accueilli l'édile de la commune, Sophie Dessus, et sa conseillère municipale Geneviève Wender-Dupuis. Rappelant l'intérêt qu'elle porte à l'éducation et l'importance de la culture au quotidien, pour Sophie Dessus, "au delà de la symbolique forte qui accompagne ce présent, le dictionnaire sous sa forme imprimée, reste un outils d'une exceptionnelle importance pour tous ces jeunes, à la veille d'un tournant dans leur cycle éducatif". À n'en pas douter, ils sauront en faire un excellent usage.
Alors souhaitons de bons vents éducatifs à toute cette jeunesse et… d'excellentes vacances à tous les élèves uzerchois !

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook