Signature à Uzerche de deux conventions majeures avec l'État

Sophie Dessus, Députée-Maire d'Uzerche, Présidente de la Communauté de Communes du Pays d'Uzerche a accueilli Laurent Cayrel, alors Préfet de la Région Limousin, et Bertrand Gaume, Préfet de la Corrèze, pour la signature de deux conventions, en présence des Maires de la Communauté de Communes du Pays d'Uzerche. À la clé, une subvention de 850.000 € permettant de dynamiser le territoire uzerchois et d'en accroître son attractivité.
 
La première signature concerne un Projet de Territoire, relatif à 5 axes : il vise à la revitalisation des centres-bourgs de la Communauté de Communes par la réhabilitation de l'habitat et l'amélioration de l'attractivité commerciale, et concerne également l'investissement énergétique (économie et production d'énergie), le déploiement du Très Haut Débit et de la téléphonie mobile, le développement touristique et économique, et enfin l'accès aux soins médicaux. Par la signature de ce document, l'État s'engage à soutenir les projets relatifs à ces différents axes qui seraient menés sur le territoire communautaire, lui garantissant ainsi son développement et offrant un égal accès aux services pour ses habitants.

La deuxième signature concerne le Contrat de Territoire. Entrant dans le cadre des Contrats de Plan État-Région (CPER) et véritable levier d'action pour la dynamique du territoire, le Contrat de Territoire du bassin d'Uzerche offre à L'État et la Région la possibilité de favoriser un développement territorial équilibré en Limousin. Très concrètement, suite à la signature de ce document, 850.000 € seront donc versés au bassin d'Uzerche afin de lui permettre la réalisation effective de projets concourant au développement durable de son territoire.

Les maires de la Communauté de Communes du Pays d'Uzerche étaient réunis autour de leur présidente Sophie Dessus à l'occasion de la signature de conventions avec l'État représenté par le Préfet du Limousin Laurent Cayrel et le Préfet de la Corrèze Bertrand Gaume.

Jours feriés et ordures ménagères

Les collectes d'ordures ménagères des vendredis 25 décembre et 1er janvier sont avancées au MERCREDI PRÉCÉDENT ! Il faudra donc penser à sortir ses poubelles dès le mardi soir…

Une belle reconnaissance pour Hervé Koubi et sa compagnie


Le chorégraphe Hervé Koubi a reçu des mains de Brigitte Lefèvre, ancienne directrice de la danse à l’Opéra national de Paris, la Croix de chevalier des Arts et des Lettres. Cette cérémonie s’est déroulée à Uzerche, une ville chère à la Compagnie Hervé Koubi, sous les yeux de Sophie Dessus, Députée-maire, des danseurs de la troupe et de nombreux amis.


Hervé Koubi a connu un parcours singulier. Né à Cannes, d’origine algérienne, diplômé en 2002 du titre de docteur en pharmacie/pharmacien biologiste, il a mené en parallèle sa carrière de danseur-chorégraphe et d’étudiant à la Faculté d’Aix-Marseille. Il commence la danse à Mouans-Sartoux, poursuit sa formation au Centre international de danse Rosella Hightower de Cannes, puis à l’Opéra de Marseille, et travaille ensuite avec de multiples chorégraphes à Nantes, Caen ou encore Bruxelles.
Au début des années 2000, souhaitant explorer le champ des musiques traditionnelles du Massif central, il s’installe à Brive où il fonde la Compagnie Hervé Koubi. Il y crée son premier projet, Le Golem, et à partir de 2001collabore avec Guillaume Gabriel sur l’ensemble de ses créations. Depuis 2010, il travaille avec une équipe de douze danseurs algériens et burkinabés, aujourd’hui tous résidents français, pour un parcours jalonné de plusieurs créations : El Din (2010-2011), Ce que le jour doit à la nuit (2013), Le rêve de Léa (2014, pour le jeune public), Des hommes qui dansent (2014), Les nuits barbares (2015), Les premiers matins du monde (2016).
La compagnie Hervé Koubi entretient une relation particulière avec Uzerche, puisqu’elle y a donné de nombreux spectacles et a même été accueillie en résidence d’artistes à l'été 2015. Et c'est donc sur une proposition de Sophie Dessus que la ministre de la Culture a nommé Hervé Koubi chevalier des Arts et des Lettres, en reconnaissance du travail que ce dernier a accompli en faveur de l’art chorégraphique depuis une quinzaine d’années.

Brigitte Lefèvre, Hervé Koubi et Sophie Dessus
Lors de la cérémonie, la députée a salué la présence exceptionnelle de Brigitte Lefèvre, « la bonne fée d’Hervé Koubi et la plus grande dame de la danse en France ». À l'âge de 8 ans, cette dernière entre à l'école de danse de l'Opéra de Paris et intègre le corps de ballet en 1963, à 18 ans. Elle interprète le grand répertoire classique ainsi que les œuvres de George Balanchine, Roland Petit, Maurice Béjart, Michel Descombey et Gene Kelly. En 1972, elle quitte le Ballet de l'Opéra de Paris pour fonder à La Rochelle le théâtre du Silence. En 1985, retour à Paris où elle est engagée comme inspectrice de la danse au ministère de la Culture et devient, deux ans plus tard, la première déléguée à la danse. Administrateur de l'Opéra Garnier en 1992, elle devient en 1995 directrice de la danse à la tête du ballet de l'Opéra national de Paris, et ce jusqu’en 2014.
Sophie Dessus a ensuite évoqué sa relation avec Hervé Koubi, née lors d’une rencontre au festival du moyen métrage à Brive. La compagnie Hervé Koubi, « j’y crois profondément » a-t-elle témoigné, souhaitant que « le Limousin et la future grande région Aquitaine reconnaissent enfin le travail de cette troupe, pour laquelle la Papeterie d’Uzerche sera un port d’attache, un lieu où les artistes de tous horizons pourront échanger. Dès aujourd’hui, c’est l’avenir que l’on met en place, l’avenir de la danse, mais aussi l’avenir du monde à travers la culture ».

De son côté, Brigitte Lefèvre a rappelé que l’art de la danse est « un art extraordinaire, un art de l’humanité où personne ne peut tricher ». Elle a souligné le travail colossal et les progrès constants de la compagnie Hervé Koubi, la décoration remise aujourd’hui devant permettre « à son formidable travail d’être enfin reconnu ». Pour Mme Lefèvre, Uzerche « peut devenir un lieu exceptionnel et novateur pour la danse ».
En tant que commandeure des Arts et des Lettres, elle a remis à Hervé Koubi la Croix de chevalier des Arts et Lettres. Ce dernier, submergé par l’émotion, a salué « tous ceux grâce à qui c’est possible » : Sophie Dessus, Brigitte Lefèvre, les danseurs de sa compagnie et tous ceux qui travaillent pour elle, ainsi que ses anciens professeurs de danse.

Hervé Koubi a été décoré en présence de sa troupe de danseurs.

Le Loupiot passe à table !

Pour sa quatrième édition, le Salon du livre jeunesse d'Uzerche "Le Loupiot" accueille ses visiteurs Salle de la Machine à la Papeterie.
Les enfants, à table ! C'est parti pour la quatrième édition du Loupiot organisé à Uzerche par l'association Des.Uzercha et la librairie La Petite Marchande d'Histoires. Cette année, c'est au cœur de la salle de la Machine que les enfants (et leurs parents !) sont accueillis, dans un espace totalement relooké et presque méconnaissable : un tourbillon de couleurs titille les pupilles du visiteur dès son arrivée, et il ne le lâchera pas jusqu'à son départ ! Le programme est alléchant, avec des ateliers autour de la table et de la cuisine, des rencontres culinaires au moyen-âge, des lectures et des contes à croquer.
Le Loupiot, 4e Salon du livre jeunesse d'Uzerche, entrée gratuite pour tous, samedi 12 décembre de 9h à 20h.
Un salon du livre jeunesse haut en couleurs !

Hervé Koubi, décoré par Brigitte Lefèvre, ex-directrice de l'Opéra de Paris

À l'occasion de la remise de la Croix de Chevalier des Arts et des Lettres à Hervé Koubi, Directeur de la compagnie de danse corrézienne éponyme, Brigitte Lefèvre, Directrice de la danse de l'Opéra National de Paris de 1995 à 2014 et Directrice artistique du Festival de danse de Cannes pour les éditions 2015 et 2017 sera de passage à Uzerche.
Si l'on ne présente plus Hervé Koubi en Corrèze tant son parcours et sa réussite sont liés à ce territoire, la personnalité qui lui remettra la Croix de Chevalier des Arts et des Lettres y est peut-être moins connue, surtout par les non-initiés au monde de la danse. Et pourtant…
Entrée à huit ans à l’École de danse de l’Opéra de Paris, Brigitte Lefevre est engagée à seize ans dans le Corps de ballet. Durant ses années à l’Opéra, elle suit l’enseignement de Serge Peretti, Yves Brieux, Serge Perrault, Harald Lander… et d’Yvette Chauviré, à qui elle voue une grande admiration. Elle interprète les ballets de George Balanchine, Roland Petit, Maurice Béjart, Michel Descombey, Gene Kelly, sans oublier les grands ballets classiques. En 1970, elle crée sa première chorégraphie Mikrocosmos (sur une musique de Bartók) pour Jacques Garnier, Michaël Denard et elle-même, ballet qui sera présenté dans la Cour d’Honneur au Festival d’Avignon. En 1972, elle décide de quitter, avec Jacques Garnier, l’Opéra pour fonder le Théâtre du Silence, l'une des premières compagnies de danse implantées en France et qui s’adresse à un public peu familier du monde de la danse en allant dans les écoles, dans les hôpitaux et dans des lieux où la danse n’a pas droit de cité, tout en faisant de grandes tournées nationales et internationales (Japon, Brésil, États-Unis…). Au départ de Jacques Garnier (1980), elle assume seule la direction de la compagnie jusqu’en 1985, période où elle est sollicitée par le Ministère de la Culture pour devenir Inspecteur principal de la Danse (Direction de la Musique et de la Danse), puis Inspecteur général et première « Déléguée à la Danse » en titre jusqu’en 1992. En septembre 1992, elle est appelée par Jack Lang et Pierre Bergé pour devenir Administrateur Général de l’Opéra Garnier puis en février 1994, Directeur adjoint chargé de la danse, aux côtés de Jean-Paul Cluzel. Le 1er juillet 1995, elle est nommée Directrice de la Danse de l’Opéra National de Paris par Hugues Gall.
Brigitte Lefevre s’attache alors à construire un répertoire vivant qui puisse se conjuguer au passé, au présent, mais aussi au futur, tout en accordant une place importante à la tradition et au maintien des grands ballets classiques.
En parallèle, de septembre 2008 à septembre 2009, Brigitte Lefevre produit et anime sur France Culture, "À quoi pensez-vous ?". Elle quitte ses fonctions à la tête du Ballet de l’Opéra de Paris le 1er novembre 2014. Elle est désormais Directrice artistique du Festival de danse de Cannes pour les éditions 2015 et 2017 et Présidente de l’Orchestre de Chambre de Paris depuis 2013.
Décorée à de multiples reprises, elle obtient le Prix Georges Pompidou 2012, le Prix d’excellence française 2014 en tant que Directrice du Ballet de l’Opéra, le Prix Jerome Robbins Howard 2014, ou encore le Prix Benoit de la Danse 2014. Elle est également commandeur de l’Ordre national du Mérite, des arts et des lettres et de la Légion d’honneur, titre qui lui vaut la responsabilité de remettre à Hervé Koubi la Croix de Chevalier des Arts et des Lettres.
(source/photo : www.festivaldedanse-cannes.com).

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook