Raymonde Roussaux, une centenaire franco-belge à Uzerche

Raymonde Rousseaux, Uzerchoise aux racines belges, a fêté ses 100 ans auprès de son fils Michel, et en compagnie des élus de la commune, spécialement invités pour l’occasion. 
C’est durant la Première Guerre mondiale que tout commence : à l’époque, la jeune Marguerite Beaujoux, petite Uzerchoise montée à Paris pour gagner sa vie, exerce ses talents comme coloriste chez un photographe : quel beau métier que d’appliquer quelques touches éparses de couleurs sur les mornes clichés en noir et blanc de l’époque, et leur donner un peu de cette gaieté si précieuse dans le sombre contexte d’un pays en guerre. Un métier d’une grande délicatesse pour une jeune femme qui l’est tout autant. Face à tant de grâce le cœur du fier soldat de nationalité belge Alphonse Bellery, alors de passage dans la capitale, ne fait qu’un tour. Lui aussi voudrait bien voir la vie en couleur ! Épris de la jeune Uzerchoise, il entretient avec elle une correspondance régulière. Les tourtereaux se revoient, furtivement, et convolent en justes noces quelques mois avant la signature de l’armistice, un certain 23 février 1918. Alphonse est un homme attentionné, et pour le plus grand plaisir de sa bien-aimée le mariage est célébré à Uzerche, ville natale de la jeune femme, en l’abbatiale Saint-Pierre. L’heure est à la fête, et la guerre menée au front aussi loin que possible des esprits des jeunes mariés et de leurs invités. Sur le chemin de la noce, alors qu’ils passent avenue de Paris devant l’hôtel-restaurant de la famille Léonard, ceux-ci leur offrent même le Champagne. Que de bonheur en ces temps de privation ! Mais, cet enthousiasme collectif ce besoin de festoyer ensemble et de trinquer à l’Amour, cache une réalité bien plus triste… Dans les jours qui suivent le mariage, Alphonse repart au front le cœur gros laissant derrière lui Marguerite, la femme qu’il aime. Il leur faut attendre le 11 novembre 1918 pour se retrouver enfin, et continuer à s’aimer les 54 années qui suivirent. C’est de cette union entre un fier militaire belge et une délicate Uzerchoise, qu’est née Raymonde Bellery en septembre 1919, et qui fête aujourd’hui ses 100 ans. Et si son père Alphonse est tombé éperdument amoureux d’une Uzerchoise il fut également conquis par Uzerche elle-même, la Perle du Limousin, et décide donc d’y installer sa famille. Pour ce faire, il construit en 1922, à quelques pas de l’Église Sainte-Eulalie où Raymonde fut baptisée en 1920, la maison qui abritera ceux qu’il aime. Mais là encore, l’Histoire rattrape la famille Bellery : si la Première Guerre mondiale permit à ses parents de se rencontrer, la Seconde Guerre oblige Raymonde à quitter la douceur du foyer uzerchois bâtit par son père : elle part alors en Belgique comme infirmière-ambulancière à la Croix Rouge, prendre soin des nombreux blessés de l’époque. Pour la qualité des soins prodigués durant ces années de guerre, elle recevra la médaille d’argent de la Croix Rouge, ainsi que la Médaille militaire 1939-1945. La guerre finie, elle épouse un officier de l’Arme blindée, un certain Jean Rousseaux. Un an plus tard, en septembre 1949, Michel vient égailler la famille Rousseaux de ses cris d’enfants qui, au fil des années, se transforment en ce rire communicatif bien connu des Uzerchois de maintenant ! Au fil du temps, après le départ de ses parents, Raymonde s’installe dans la maison d’Uzerche de ses parents Alphonse et Marguerite, qu’elle habite toujours aujourd’hui.
Elle y a donc fêté ses 100 printemps, entourée de son fils Michel qui avait pour l’occasion convié Jean-Paul Grador, Maire d’Uzerche, et Frédérique Réal, Adjointe aux affaires sociales, mais avant tout amis de la famille de longue date.
 
 

Ce week-end, forum uzerchois des associations !


Le nouvel inspecteur d’académie fait sa rentrée à l’école d’Uzerche


Comme partout en France, les élèves du groupe scolaire des Buges à Uzerche ont procédé à leur rentrée des classes. Mais c’était également celle de M. Dominique Malroux, nommé le 21 août dernier inspecteur d’académie - directeur académique des services de l'Éducation nationale (IA-DASEN) de Corrèze. Accompagné de Mme Catherine Lavergne, inspectrice de l'éducation nationale pour la circonscription Tulle-Vézère, il a ainsi profité de cette occasion pour venir à la rencontre des jeunes uzerchois et de leurs professeurs.
Conscients de l’importance de cette rencontre, les enfants ont accueilli leurs hôtes en entonnant, dans la cour et sous un soleil radieux, une chanson sur la thématique environnementale, chère à leurs yeux. À l’issue de ce temps musical, M. Dominique Malroux, leur souhaitant une bonne rentrée des classes, a tenu à remercier les élèves pour cet accueil de qualité et les a félicités pour leur engagement citoyen à l’égard de la nature. À ses côtés, Mme Laurence Gerbe, Directrice du groupe scolaire des Buges, a ensuite procédé à une visite de l’établissement, accompagnée de Mmes Catherine Chambras, adjointe aux finances, et Frédérique Réal, adjointe aux affaires scolaires, qui représentaient la ville d’Uzerche.
Mme Catherine Chambras s’est félicitée de cette visite symbolique en ce jour de rentrée qui l’est tout autant, en parfaite adéquation avec l’importance que revêt la jeunesse pour l’équipe des élus municipaux.
Preuve de son dynamisme et de la qualité reconnue de l’enseignement dispensé, le groupe scolaire des Buges accueille 185 élèves en cette rentrée 2019-2020, un chiffre globalement stable depuis plusieurs années.




Légende photo : M.Dominique Malroux (au centre), nouveau DASEN de la Corrèze, a fait sa rentrée des classes à Uzerche. À ses côtés, Mmes Laurence Gerbe Directrice du groupe scolaire des Buges, Catherine Chambras et Frédérique Réal, adjointes au maire.

Pass’Loisirs : soutien à la jeunesse

Suite à la fin des Activités périscolaires à l’école d’Uzerche, et afin de continuer à offrir à la jeunesse locale la possibilité de s’ouvrir à différentes disciplines, les élus de la commune ont décidé d’encourager et favoriser les actions permettant aux enfants d’Uzerche de découvrir et pratiquer différentes activités culturelles et sportives sur le territoire. C’est ainsi que l’enveloppe budgétaire jusqu’alors mobilisée au bénéfice des activités périscolaires de l’école (APS) est redéployée, afin de participer au financement de ce nouveau dispositif : le Pass’Loisirs.

Ce dispositif, qui sera effectif à compter du 1er septembre 2019, donnera ainsi accès, pour tous les enfants de 3 à 18 ans habitant Uzerche, à la pratique d’une activité associative, qu’elle soit sportive, culturelle ou de loisirs, et pratiquée sur le seul terri- toire de la commune : une partie des frais de licence ou d’adhésion à une association sera prise en charge par la collectivité.
L’aide, versée directement aux familles après constitution d’un dossier, sera variable selon le montant du quotient familial. Plusieurs activités pourront être cumulées, dans la limite de 50 € par enfant et par an. Informations complémentaires : 05 55 73 17 00 (CCAS).

La piscine municipale d’Uzerche joue les prolongations !

Alors que la fin de la période de congés s’annonce, le soleil nous honore toujours de sa présence : c’est donc pour permettre à chacun de se rafraîchir, et prolonger ainsi un peu le plaisir d’une bonne baignade estivale, que la piscine municipale d’Uzerche sera ouverte tous les samedis et dimanches jusqu’au 22 septembre inclus (11 h à 13 h 30 et de 15 h à 19 h 30). À vos maillots !

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook